Les Druzes d’Israël: citoyenneté et communauté

Secte qui préserve jalousement le secret de son rite, société cloisonnée entre religieux et laïcs, minorité persécutée par l’islam et forte de guerriers redoutés et respectés, les Druzes sont toujours une énigme. Présents au Liban et en Syrie, ils forment aussi 1,6% de la population d’Israël, dont ils sont des citoyens et où ils accomplissent leur service militaire et comptent des centaines d’officiers dans les rangs de Tsahal. Leur alliance s’est forgée il y a près d’un siècle. Israël est d’ailleurs le seul pays à les reconnaitre comme une communauté à part entière.

La controverse qui a accompagné le  vote en 2018 de la Loi sur l’Etat nation a mis en lumière la place particulière que les Druzes cherchent encore, entre citoyens et communauté. Un débat que Menora.info vous propose d’approfondir avec la réflexion d’un universitaire druze et la réponse de Shmuel Trigano.

Pascale ZONSZAIN, rédactrice en chef de Menora.info, journaliste. Couvre l’actualité d’Israël et du Proche-Orient pour les médias de langue française. Auteur de nombreux reportages et enquêtes sur les sociétés israélienne et palestinienne.