Les Juifs Éthiopiens: des temps bibliques à l’État d’Israël

Dans la réalisation du projet sioniste, l’alyah des juifs d’Ethiopie est sans doute une de ses expressions les plus fascinantes. Il n’y a pas eu jusqu’à l’épreuve de leur montée en Israël qui n’ait eu une dimension biblique. Depuis près de quarante ans que cette communauté est devenue une partie d’Israël, elle en est encore un des segments les plus pauvres. L’adaptation à la modernité, aux courants dominants du judaïsme et même à la laïcité ont bouleversé les structures sociales traditionnelles des Ethiopiens, sans compter l’exigence de conversion imposée à ceux dont la judéité n’était pas reconnue. Si les citoyens d’origine éthiopienne se sentent totalement israéliens, ils se heurtent encore à l’incompréhension, et parfois au racisme, d’une partie de la société, entrainant en réaction chez certains jeunes, une revendication de l’identité noire. Menora.info présente un état des lieux.

Pascale ZONSZAIN, rédactrice en chef de Menora.info, journaliste. Couvre l’actualité d’Israël et du Proche-Orient pour les médias de langue française. Auteur de nombreux reportages et enquêtes sur les sociétés israélienne et palestinienne.